AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

I SEE EVERY BREATH YOU TAKE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
▽ messages. : 44
▽ crédit. : icon par fromthewind@lj et gif de signature par fidélice.
▽ age. : 25
▽ points. : 13
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: I SEE EVERY BREATH YOU TAKE. 15.02.12 17:00


Brouillon de Fidélice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▽ messages. : 44
▽ crédit. : icon par fromthewind@lj et gif de signature par fidélice.
▽ age. : 25
▽ points. : 13
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: I SEE EVERY BREATH YOU TAKE. 15.02.12 17:09


PREMIER JET (FANFICTION - TVD - KLEFAN - SLASH)

Réfléchis avant d'agir Stefan. murmura Klaus. Réfléchis bien, car si tu continue sur cette voie, tu devras t'attendre à devoir en payer les conséquences.

Son regard azur braqué dans le mien m'avait laissé hébété dans le fauteuil ou j'avais pris place quelques minutes plus tôt. Une décharge éléctrique avait parcourru mon corps comme s'il avait de nouveau violé mon esprit et mon libre arbitre. Peut-être était-ce le cas? Mais pour quoi faire? Réfléchir? Il voulait que je réfléchise à mes actes, à leurs origines, à leurs conséquences, à l'évolution de notre affrontement. Certes, mais c'était déjà tout réfléchis, ne restait plus que la folie insinuée par Katherine avant que je ne comette le vole de ces fichus cercueils. La seule et unique chose qui semblait encore compter à ses yeux.

Lorsque je quittais avec difficulté mes pensées, ce fut pour m'apercevoir qu'il était parti. La pension était silencieuse et vide. Damon étant probablement entrain de fliquer Elena ou à la recherche d'un nouveau plan diabolique pour nous doubler Klaus et moi-même et se débarasser de tous nos problèmes. Je ne pouvais pas lui en vouloir, je ne l'avais également pas inclus dans mes projets lors de mon crime, ce qui pouvait aisément passer pour une nouvelle forme de trahison.

Lasse, je me laissais glisser le long du dossier avant de fermer les yeux. Un début de migraine commencé à poindre le bout de son nez dans mon crâne et je sentais d'avance qu'il allait être ardu de m'en débarasser. J'avais soif. Je le sentais mais n'arrivais pas à me résoudre à bouger de mon siège. Au point que lorsque mon aîné rentra quelques heures plus tard, je n'avais pas bougé d'un pouce. La seule différence étant que désormais ma tête me donnait l'impression d'avoir était piétiné par un troupeau d'éléphants en colère.

Oh mais que vois-je, le jeune frère prodige est de retour à la maison. fit le nouvel arrivant, faussement joyeux.

Je n'eu cependant aucune réaction, tentant de faire disparaitre l'impression de vertige qui venait de m'assaillir aussi férocement que soudainement.

Quoi? Je ne suis plus digne que tu m'adresses la parole petit-frère? ajouta Damon avec son ton perçant d'ironie. Dans tous les cas, tu devrais penser à faire quelque chose parce que t'es pas beau à voir, on dirait... un cadavre. Ouais, c'est ça, t'as presque l'air un peu trop mort pour un mort-vivant à rester immobile comme ça.

Il laissa échapper un rire sans joie tout en se servant un verre de je-ne-sais-quoi, alors que je luttais pour garder toute ma concentration. Que m'arrivait-il? J'avais la désagréable impression d'avoir reçu une injection de verveine, ou tout du moins, j'en avais certains symptomes : la perte d'énergie, la douleur, la chaleur, les tremblements bien que presque imperceptible le long de mes membres...

Stefan? Oh, je te parle, ça suffit maintenant, ce n'est absolument pas drôle comme jeu! Stefan? tenta la voix lointaine de mon frère ou je perçu les accents inquiets cette fois-ci avec une certaine difficulté. Stefan?

J'ouvris brusquement les yeux en sentant une pique de douleur supérieure aux précédentes traverser mon crâne. Avant que je n'ai pu me rendre compte de quoi que se soit, je me retrouvais debout, plaquant Damon contre un mur, une main férocement serré autour de sa gorge tandis qu'il tentait de me faire lâcher prise.

Stefan, lâche-moi! parvint-il a articuler au bout de quelques instants de lutte. Je ne sais pas ce qui te prends... mais arrêtes ça... arrêtes ça tout de suite... Ou alors...

Il fut interrompu par une quinte de toux et alors seulement, je réalisais la situation. A quel moment m'étais-je levé? Pourquoi avais-je attaqué mon frère? Perdu, je le relâchais soudainement et failli m'écrouler sur le sol dans un même élan. Je tremblais désormais de la tête au pieds comme un toxico dont l'état de manque commence à être rendu visible.

Stefan? , tenta de nouveau Damon après s'être massé la nuque en jurant tout bas. Qu'est-ce qui t'arrive? Tu t'es nourri dernièrement?

Il parlait sur le ton de celui qui tente d'approcher un animal sauvage particulièrement dangereux et instable. Et dans le fond, c'est ce à quoi je devais ressembler à cette instant. Je n'avais pas bu depuis quelques heures certes, mais certainement pas au point d'être en manque et de plus, le sang n'était pas la première chose à laquelle je pensais lorsque je parvenais à le faire. Même si, étant donné la situation, je l'aurais préféré. Mon esprit ne cessait de vouloir me ramener vers la source de mon mal de tête. Des trous noirs plus nombreux au fur et à mesure que je les découvrais. Et une seule certitude : Niklaus. Une nouvelle fois ce fut la voix de mon aîné qui me ramenna à la réalité :

Stefan? , il eut un temps d'arrêt pendant lequel il laissa couler un regard inquiet sur ma silhouette. Aurais-tu été proche des crocs des toutous de notre meilleur ami dernièrement?

J'eu un bref signe de dénégation qu'il ne vit malheureusement pas car il m'interpela de nouveau. Sa voix résonna comme un coup de marteau et je me rebifais en lui hurlant un "non" des plus audibles avant de me prendre la tête entre les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I SEE EVERY BREATH YOU TAKE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'extravagance des mots. :: prologue. :: ▽ des vendeurs de merveilles, des joueurs de tambours. :: brouillons d'auteurs.-