AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez|

« L'Enfer, c'est les autres. » (avis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
▽ messages. : 11
▽ crédit. : glass skin
▽ age. : 23
▽ points. : 0
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: « L'Enfer, c'est les autres. » (avis) 21.06.12 15:20

Bonjour tout le monde

Je viens vous demander vos précieux avis sur une idée qui me trotte depuis plusieurs jours dans la tête... Seulement, j'hésites encore à me lancer dans le projet, car j'ai peur que le forum n'intéresse au final pas grand monde et c'est donc justement pour voir le potentiel de cette idée que je suis là. Bref, j'arrête avec mon blabla et je vous donne un petit avant goût I love you


Citation :

- T’arrives à imaginer, toi, qu’un jour, nous ne serons plus ainsi ? Qu’on ne sera plus que des poussières, rien de plus, rien de moins ? J’ai peur moi, tu sais. Peur de cette mort… C’est si absurde, si impensable, mais pourtant… C’est si vrai, la mort. On le sait et on l’ignore jusqu’au bout. On la méprise même parfois, tu sais ? Tous ces morts qui ne le seraient pas si seulement l’homme avait conscience de ce que c’est vraiment que mourir et s’il savait qu’un jour, à eux aussi, ça leur arrivera forcément de mourir. Ils pensent à l’enfer, tu crois, quand ils lèvent leur couteau au-dessus de leur sœur, quand ils pointent leur pistolet sur leur banquier ? Et tous ceux qui se battent pour notre pays, pour notre liberté, est-ce qu’ils pensent à la mort quand ils partent à l’assaut ? Est-ce un péché de tuer pour survivre ? Tu crois que tous les soldats, en obéissant aux ordres impartiaux des généraux se trouveront exclu de l’Eden ou de n’importe quel autre paradis ? Tu crois qu’il y est déjà, papa, au paradis ou en enfer ? Dis-moi, maman. Est-ce qu’il nous voit de là où il est ?... Et moi, où est-ce que j’irais, maman ?

Des questions, des incertitudes, face à la mort, il n’y a pas d’issues. La mort est partout, c’est la guerre dehors. Les champs sont ravagés, l’herbe rasée et on ne voit plus que les cratères des obus et les corps déchiquetés, éparpillés sous le souffle des explosions. Mort pour la France, mort pour l’Allemagne : parfois. Mort pour rien? toujours. Sur le front, ils ont peur, dans les campagnes, ils tremblent d’angoisse. L’attente est longue, l’attente d’un répit comme l’attente de la mort. Ni l’un ni l’autre ne vient et l’on devient violent. Les civils s’y mettent. Il faut éliminer les juifs, les tziganes, ceux qui sont différents. A feu et à sang, les villages sous le passage des armées de toutes parts. Certains conservent leur humanité, d’autres cèdent à leur côté obscur, ils profitent de la situation, de la panique généralement pour assouvir leur pulsions animales. Mais quand on est mort, les vrais coupables sont toujours punis. L’Enfer, ce n’est pas un gril, ce n’est pas de la torture, « l’Enfer, c’est les autres. » Un couloir et des centaines de pièces. Aucune échappatoire, pas de bourreau, pas de diable, vous serez l’Enfer d’un autre, vous serez votre propre Enfer, pour l’éternité.

Quelques extraits:
 


Aucun contexte n'est encore rédigé, tout simplement parce que j'attendais de peaufiner un peu les choses dans mon esprit. Mon idée me vient donc de la pièce Huis Clos, de Sartre (si jamais certains l'ont lu...). Pièce d'où sors la fameuse réplique : « L'Enfer, c'est les autres. » (j'ai pas pu m'empêcher de remettre la réplique entière en avant-goût par contre, j'aime trop x)) qui sert pour le moment de titre au sujet, mais qui ne sera pas le titre du forum évidemment. Pour ça, j'attends d'avoir une illumination ou alors vos avis sur la question si vous avez une idée. Pour en venir à l'idée même, je vais faire un bref résumé de l'histoire de la pièce. Ce sont trois personnages, ayant chacun commis un crime, qui finissent par atterrir en Enfer, mais pas dans un Enfer comme les autres. Ils se retrouvent enfermés dans une pièce, tout les trois, dans une pièce où la nuit ne tombe jamais et où ils sont incapables de dormir. S'ensuit donc une discussion qui ne mène à rien, ils tentent de rester silencieux mais n'y parviennent pas. Et pendant toute la pièce, on voit ces trois personnages évolués ainsi que leur relation. Du moment où ils avouent leurs crimes jusqu'à ce qu'ils refusent de s'échapper alors que la porte de la pièce s'est ouverte, on les voit se rapprocher, s'éloigner, se haïr...

J'ai tout de suite eu envie d'en faire un forum, pour creuser justement ses relations mais j'ai mis un moment avant de voir comment je pourrais organiser cela. Parce que c'est vrai que si l'on réduit les possibilités de rp à des petits groupes de trois, ça risque de rapidement tourner en rond... Du coup, je pensais diviser le forum en deux parties, cet Enfer et la réalité. Je ne sais pas encore dans quel contexte se déroulera cette réalité, mais je pense reprendre le contexte de la Seconde Guerre Mondiale. (comme dans le livre il me semble) Je pense que cela pourrait donner des crimes et un passé plus trouble aux divers personnages. Je pensais aussi pour la monde réel, des vivants, choisir plusieurs villes : une près du front de l'est, une en Allemagne et une en France par exemple. Il y aurait peu de lieux parce que ce ne serait pas la partie principale.
La seconde partie serait réservée à l'enfer, avec des pièces comme celle du livre, qui regrouperait plusieurs personnes. Mais il y aurait possibilité, par moment, de changer de pièce. Enfin c'est surtout cette partie qui me pose le plus de souci, je ne sais pas bien encore comment l'organiser. Peut être par chambre de 3 ou 4, mais j'attends de voir vos idées pour cela, et je continue de creuser.

Pour les groupes, je ferais simple : il y aura certainement un premier groupe pour les vivants, les proches des morts ou leurs victimes, puisque les morts ont la possibilités de voir les vivants de qui ils étaient proches. Ensuite, les deux autres groupes seraient réservés à ceux qui ont commis l'irréparable. D'un côté, ceux qui sont encore en vie et qui doivent chaque jour supporter le poids de leurs actes et ceux qui sont morts et qui ont donc atterris en enfer.

J'attends donc vos avis sur l'idée et j'ouvrirais très bientôt une recherche de Staff si jamais l'idée plaît (Merci de m'avoir lu en tout cas.)


Dernière édition par LAZZIE♥ le 25.06.12 14:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▽ messages. : 85
▽ crédit. : LJ
▽ age. : 27
▽ points. : 22
Date d'inscription : 03/02/2012
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: « L'Enfer, c'est les autres. » (avis) 22.06.12 16:04

Alors... ça à l'air compliqué Arrow
Je ne sais pas si c'est parce que j'ai les neurones grillés par mes partiels, mais je n'ai pas trop trop compris. En fait j'ai compris le général, l'Enfer, la réalité d'accord mais c'est après que j'ai pas compris avec plusieurs villes différentes et tout tongue

M'enfin je pense que c'est compliqué de comprendre sans contexte précis, surtout que Sartre n'est pas un auteur facile à comprendre dans un premier abord silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▽ messages. : 1177
▽ crédit. : (c) ell.
▽ points. : 572
Date d'inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: « L'Enfer, c'est les autres. » (avis) 23.06.12 16:49

Tout cela me semble déjà très intéressant, voir... passionnant, c'est certain ! Je n'ai jamais vu un tel projet et je te (vous ?) suivrais avec la plus grande attention de sorte à voir ce qu'il va résulter d'une telle entreprise.
Ah Sartre.

---------------------


« - Vous jouez avec votre vie ! - Et alors ? Il faut bien jouer avec quelque chose ! »
marion cotillard as edith piaf in la mome.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▽ messages. : 11
▽ crédit. : glass skin
▽ age. : 23
▽ points. : 0
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: « L'Enfer, c'est les autres. » (avis) 24.06.12 16:51

Alors déjà, merci pour vos deux avis I love you

Ensuite, j'ai ajouté un contexte, peut être que ça t'éclairera un peu plus, Amélie (je peux? ^^) même si je suis pas certaine que pour le moment il soit très clair... Pour les villes, disons que je pensais situer la partie rp dans la réalité, dans plusieurs villes, avec donc peu de lieux détaillés mais ce serait pour permettre de retrouver en Enfer des personnes venant des quatres coins du monde avec toutes les différences que ça implique, surtout pendant la seconde guerre mondial (entre les slaves à l'est et les allemands, ça peut permettre des situation drôle en Enfer) On pourrait aussi situer une seule ville réelle en rp, mais permettre aux personnes qui choisissent de jouer des morts de venir de n'importe où ailleurs, mais ça peut aussi bloquer au niveau des liens qui pourrait exister entre les vivants et les morts... Je sais pas si tu vois où je veux en venir... ^^' Par exemple, disons qu'on choisisse comme ville réelle Moscou, et bien ceux qui habitait à Moscou avant de mourir auront des liens avec les personnes encore vivante là-bas. Mais si un mort vient par exemple de Berlin, ce sera plus difficile pour lui, ce genre de lien et comme les morts peuvent voir ce qui se passe parmi leur proches, ce serait dommage de les limiter. D'où le choix de plusieurs villes. Cela permettrait aussi d'éviter que toutes les personnes en Enfer viennent du même endroit, et donc limiter les retrouvailles en Enfer, tu vois?
Enfin, je sais pas si je suis super claire pour le coup Arrow

Alice, je suis ravie que l'idée te plaise, j'espère que le contexte que je viens de rajouter te plaira tout autant que l'idée. Sinon, pour le moment, je suis toute seule sur le projet, j'attendais d'avoir une ébauche de contexte et d'avoir aussi commencer à bosser sur le projet avant de lancer une recherche de Staff, mais maintenant, ça ne saurait plus tarder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « L'Enfer, c'est les autres. » (avis)

Revenir en haut Aller en bas

« L'Enfer, c'est les autres. » (avis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'extravagance des mots. :: chapitre trois. :: ▽ a la table des rois, on a jeté les dès.-