AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

(moleskine 2.0)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
▽ messages. : 7
▽ crédit. : sixe.
▽ points. : 0
Date d'inscription : 21/10/2012

MessageSujet: (moleskine 2.0) 22.10.12 20:12




(peau de chagrin)
J'écris avec de la musique, comme ça j'ai l'impression d'avoir une bande-son derrière moi, comme dans un film, vous voyez ? Parce que dans un film, ça finit toujours bien après tout. Au grand pire, on s'attend à une suite. Mais il arrive toujours des trucs bien. Sinon on se fait chier, on renverse son pop-corn et on ronchonne à la sortie. Non, il se passe toujours des trucs bien. Le monde se tourne soudainement et laisse entrevoir son côté lumineux, et t'a beau avoir vécu les pires moments de ta vie, ça finira forcément bien. C'est pour ça que je vais souvent au cinéma, que je m’attribue un peu de leur vie à eux, ceux derrière l'écran. Je leur vole leurs souvenirs et profite de leur présent. Le cinéma devrait être un service social pour malades de la vie, les pas-doués, comme moi. Maintenant j'arrête d'écrire parce que la chanson se termine, c'est le moment où l'héroïne embrasse follement le garçon dont elle est amoureuse, et le générique s'affiche. Moi j'ai renversé mes pop-corn, et je m'arrache à la fin.


Dernière édition par gotcha le 23.10.12 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▽ messages. : 7
▽ crédit. : sixe.
▽ points. : 0
Date d'inscription : 21/10/2012

MessageSujet: Re: (moleskine 2.0) 23.10.12 19:19

+1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(moleskine 2.0)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'extravagance des mots. :: prologue. :: ▽ des vendeurs de merveilles, des joueurs de tambours. :: brouillons d'auteurs.-